Archives des précédentes éditions

Jeudi 30 juin 2016

C'est magique ! l3ibi

Il est assez intéressant de voir que le monde de la magie et celui de la bidouille vont souvent ensemble. Les magiciens sont globalement des bidouilleurs, ils hackent des objets ou notre regard pour en faire autre chose et produire un effet magique.

La magie a très tôt était un objet de pouvoir, il s'agissait de faire peur à la population, aux puissants pour avoir leur oreille.

Le hacking, de la même manière, fait peur à la population mais aussi au pouvoir, comment maintenant, rassurer le peuple mais continuer d'inquiéter les puissants, est-ce possible ?

La magie a-t-elle réussie ? La magie c'est démocratisée relativement récemment, en France avec des figures comme Majax et Garcimore à la télé, justement pour dé-crédibiliser les escrocs soi-disant devins, dotés de super pouvoir.

Comment le hacking peut-il se démocratiser ? Est-ce nécessaire ?

Énergie libre, mini éolien libre, matériel libre Labomedia / Antoine C.

La notion de "Matériel Libre" resterait-elle une notion ambiguë ? Entre les pratiques recommandées par la Free Software Foundation, celles utilisées par des projets reconnus (Arduino, RepRap, etc ...), et celles proposées par les licences OHL (Open Hardware Licence), comment interpréter les différences de points de vue concernant la notion de matériel libre, et comment s'y prendre pour développer un projet de matériel publié sous culture Free Libre OpenSource, dans le contexte particulier du code de la propriété intellectuelle du droit français ?

En s'appuyant sur un projet existant de développement de mini-éoliennes, une humble petite conférence accessible au grand public comme aux makeuses de nos lab libristes chéris, qui tentera de faire cheminer le raisonnement, pour arriver à une drôle de conclusion simpliste : suffirait-il, tout simplement, de rendre public ! (au sens de la loi) ?

Escape game jam gamelier / enigma associations

Fort de deux expériences réussies sur Paris, nous aimerions renouveler l'expérience "escape game jam". Nous vous proposons un atelier marathon de 2 jours et une journée de test/jeu.

Faire son pain au levain Jacques Foucry

Internet et marxisme Augier

Très rapide histoire des théories économiques d'Adam Smith à l'époque contemporaine pour exposer comment la théorie libérale a colonisé l'espace médiatique et le rôle que joue internet dans la médiatisation d'économistes dits « hétérodoxes » et, en particulier, dans la ré-émergence récente des commentateurs du travail de Karl Marx et Friedrich Engels.

Inventer le Cloud respectueux de notre vie privée Tristan Nitot

L'Alibi, une bière artisanale ursula

La course du bus de l'innovation sur le chemin de la croissance 01ivier Baudu

À vrai dire, ce n’est même pas nouveau. Mais je suis français et j’ai un compte Twitter, je crois que c’est amplement suffisant pour prétendre au label #FrenchTech.


Parce que je suis bien conscient de l’influence que ce dispositif va avoir dans le monde moderne, je me propose de vous détailler les différentes étapes de la réalisation de ce projet bouleversant.

Le Serious Game intéressant et efficace Mourdjen Bari

Qu'est ce qu'un serious game?

Qu'est ce qu'un serious game bien fait?

Comment fait on un serious game?

Comment fait-on un serious game fun avec un(e) vrai intérêt/propos/utilité?

De l'analyse à la méthode de production : le jeu qui sauve le monde !

Lutherie électronique emoc

Participant-e-s : 8 (ou jusqu'à 16 en binômes), accessible sans connaissances préalables.

Construction de générateurs sonores avec des circuits intégrés basiques (555, 4093, 40106, etc.), des potentiomètres et divers capteurs. De quoi faire des oscillateurs qui modulent des oscillateurs qui modulent des oscillateurs, etc. Quand les circuits sont prêts on relie tout ça à une table de mixage pour en jouer ensemble !

Meta-game ou, le le jeu en dehors du jeu : comment hacker la création de jeu et/ou l'acte de jouer Misiak Benjamin

Dans un premier temps, il va s'agir d’expliciter ce qu'est un jeu et ces différentes formes.

Ensuite, il va s'agir de parler du métier de game designer puis du paradigme de conception classique.

Puis, il va être question d'exemples de "jeu en dehors du jeu" avec des réflexions sur leurs fonctionnements.

Dans les exemples, il y aura principalement "Twitch plays pokemon" et "nuzlocke challenge" et un ou deux exemples de travaux personnels.

Enfin, il va s'agir de réfléchir ensemble sur comment détourner nos habitudes de jeu (pour les joueurs) et/ou de création (pour les designers et programmers) afin de profiter d’expériences vidéo ludiques encore trop peu rependus.

Mon Dernier Hackaton Vous

Sous le haut patronage d'Emmanuelle Macron, présidente de l'European Community For Bullshiting Awareness et d'Alain Manc, Secrétaire Général du Technical Innovation Convergence Board, le premier hackathon national sur le thème du Bullshit Bingo imaginé et organisé par le Ministère de l’Environ, de l’Énergy Drink et de la Merdre. Il aura lieu au Tankonpoura, dans le 11e arrondissement de Choisy.

Son objectif : concevoir des services innovants de consommation d’Energy Drink à destination des casseurs et des terroristes.

A la croisée de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et du projet de loi pour une République numérique, cet évènement s’inscrit dans le cadre de la communauté GreenTech, initiative lancée par Soeur Sigolène en février 2016.

L’objectif ? Mettre le numérique au service du pouvoir d’achat des Français en développant de nouveaux services de maîtrise du Bullshit Bingo.

Priorité au logiciel libre ? Une lecture politique. Véronique Bonnet, administratrice de l'April.

Alors que les parlementaires, députés puis sénateurs, ont eu à se pencher sur le projet de loi "pour une république numérique, renommé, sur proposition de la commission des lois du Sénat "pour une société numérique", le temps sera venu de tirer des enseignements de ce moment institutionnel.

J'utiliserai les outils de la philosophie politique, qui me sont familiers et qu'il me paraît important de partager, parce qu'ils rendent lisibles et faciles à exposer un certain nombre d'enjeux qui nous sont communs, pour tenter un bilan.

Je me focaliserai surtout sur la question de la priorité au logiciel libre dans le domaine public, fer de lance de l'April, pour énoncer points forts et points de vigilance.

[Transcription complète de la conférence réalisée par l'April : lire].

Pushing (a little) the limits of your DIY electronics Sanpi

Que manque-t-il pour avoir des licences Open Hardware qui fonctionnent ? calimaq

La logique du Libre est née dans le secteur du logiciel, où elle a pu se déployer en s'appuyant sur des licences ancrées dans les principes du droit d'auteur. La GNU-GPL et toutes ses descendantes garantissent les 4 libertés fondamentales des utilisateurs et les protègent par le biais du mécanisme du Copyleft (Partage à l'identique). Plus tard, cette dynamique du Libre a pu être prolongée dans le domaine de la création culturelle par le biais de nouvelles licences comme les Creative Commons, adaptées à la diffusion de tous les types d’œuvres protégées par le droit d'auteur (textes, vidéos, musiques). En ce qui concerne les données, après une phase de tâtonnement, des licences spécifiques comme l'ODbL ont permis d'appliquer la logique du Libre à des bases de données en donnant naissance à l'Open Data.


Aujourd'hui, le mouvement de l'Open Hardware ou Open Source Hardware a l'ambition d'ouvrir une nouvelle page dans l'histoire du Libre, appliqué cette fois à la fabrication d'objets ou du design. Beaucoup de lieux d'innovation partagée, comme les Fablabs ou les Hackerspaces, incitent explicitement leurs usagers à mettre en partage leurs plans et leur documentation, afin de permettre la réutilisation et la modification d'objets. Mais là où il est simple au créateur d'un logiciel ou d'une oeuvre de leur appliquer une licence libre, les choses sont beaucoup plus complexes en ce qui concerne le matériel.


Le secteur de la fabrication ne relève en effet pas (ou du moins pas seulement) du droit d'auteur. Il est concerné par d'autres droits, comme ceux des brevets, des dessins et modèles ou des marques, rattachés au champ de la propriété industrielle, dont les principes de fonctionnement sont différents. Actuellement, beaucoup de projets dit "Open Hardware" emploient des licences comme les licences Creative Commons ou des dérivés de la GNU-GPL, qui ne prennent pas en compte ou imparfaitement la dimension "propriété industrielle". Dès lors, leur usage dans un tel contexte n'est souvent pas valable et les libertés des réutilisateurs ne sont qu'imparfaitement garanties. Des tentatives ont eu lieu pour créer de nouvelles licences adaptées au matériel, comme la TAPR Licence ou la CERN Licence. Mais beaucoup de doutes existent encore à propos de leur validité.


Dès lors doit-on se résigner à ce que la logique du Libre ne puisse qu'imparfaitement se transposer au secteur de la fabrication ? N'aura-t-on jamais un Open Har dware ou un Free Hardware véritable, à l'image de ce qui existe pour le logiciel et l'Open Data ? Peut-on imaginer de nouvelles stratégies de rédaction de licences pour arriver à un tel résultat ? Ne manque-t-il pas encore des éléments dans l'écosystème de l'Open Hardware qui rendraient une telle évolution possible ?

Retro Gaming Zone Vous

Rolisteam: Libérez vos parties ! Renaud Guezennec

La conférence présentera quatre parties.

Après une courte présentation, j’expliquerai pourquoi et comment j'ai commencé Rolisteam.

Partir d’un simple dépannage, pour devenir un vrai projet libre connu de la communauté. (~5mins)

Ensuite, je décrirai rapidement le jeu de rôle et son application à travers Rolisteam et l’impact de l’informatique sur cette pratique.(~10mins)

Le chapitre suivant abordera les sept années de développement d’un point de vue technique avec des exemples d’évolutions du code depuis son ancêtre rolistik à maintenant et l’évolution des outils pour le développement.

J’expliquerai également les erreurs commises, les réussites, les avancées techniques, la difficultés dans le développement et la gestion de la communauté.(~15mins)

Et enfin, dans la dernière partie, j’évoquerai l’application de la philosophie du libre dans Rolisteam et les rapports entre cette philosophie et la communauté roliste.(~15mins)

Routeur matériel Tor. Pourquoi ? Comment ? Aeris

Les tentatives de boîtier Tor fleurissent un peu partout sur Internet, mais peu sont réellement fiables et quasiment toutes présentes d’importants défauts de sécurité, en particulier sur la gestion du réseau Tor.

Ce talk abordera les intérêts d’une telle solution matérielle, mais aussi des difficultés réelles du projet, et de solutions pour les contourner.

salut@toto — salutation, règle éditoriale et nom sur Internet Apichat

Sursauteur Gamma Mou (performance) emoc

Modifications live d'un bout de code ibniz pour en tirer des textures visuelles et sonores complexes et chatoyantes.

Vendredi 1er juillet 2016

Alimentation : reprenons le contrôle ! Alexia et Margaux

Apprentissage de l'informatique à l'école ou tout seul Augustin

J'ai 13 ans, je suis cette année au collège. Les trois dernières années, j'ai eu des cours d'informatique dans mon école puis mais ils étaient bien moins intéressants que les samedis où j'allais à CoderDojo.

Comme j'ai une heure de car pour aller à mon école cette année, j'ai commencé à lire le manuel "CSunplugged - l'informatique sans l'ordinateur".

Ce livre m'a permis très rapidement d'apprendre par moi-même bien plus qu'avec mes professeurs ; il m'a aussi permis d'apprendre sans ordinateur ou tablette et sans même avoir de crayon ou papier.

Je voudrais vous présenter mon expérience, ce que nous faisons réellement en classe et comment les 20 premières pages du livre m'ont plus appris que les trois dernières années.

Je voudrais que mon experience puisse servir à diffuser ce livre auprès des jeunes d'autant plus qu'il est gratuit, "open-source" et libre.

Atelier Soudure kits APC frtk, doug, rep

Attack me at 2.432 GHz Benjamin Cadon

L'utilisation massive de transmissions sans fils pose des questions de santé publique et de sécurité, de préservation de la vie privée.

Dans un contexte de surveillance globale, alors que le mouvement de "l'Internet des Objets" répand sur la planète des appareils connectés, nos données personnelles n'ont jamais été autant exposées.

Pour s'en prémunir, il y a la stratégie de l'attaque, pot de miel pour attirer les nuisibles et attirail de serrurier numérique pour ouvrir des portes dérobées et se constituer des zones d'autonomie.

Paquets de données éventuellement cryptées encapsulés dans une constellation de protocoles normés, c'est tout un bestiaire électromagnétique qui gravite quotidiennement autour de nous dans un monde invisible mais audible.

CHATONS : des félins (et de la bière ?) pour sauver le monde Pierre-Yves Gosset

CHATONS est un collectif initié par l'association Framasoft suite au succès de sa campagne « Dégooglisons Internet » .

Le projet vise à rassembler des acteurs proposant des services en ligne libres, éthiques, décentralisés et solidaires afin de permettre aux utilisateurs de trouver - rapidement - des alternatives aux produits de Google (entre autres) mais respectueux de leurs données et de leur vie privée.

Bien que l'annonce officielle ne soit prévue que pour octobre 2016, cette conférence permettra de présenter le projet, son organisation, son manifeste, sa charte, ses ambitions et ses premiers membres en avant-première.

[Transcription complète de la conférence réalisée par l'April : lire].

Chelsea Anne Laforet

La performance combine une bande-son qui fait référence à l'asmr (pour avoir une idée, les bandes sons des premières performances sont en ligne ici - une nouvelle version sera enregistrée pour la performance, intégrant des nouvelles de Chelsea, de ses procès, etc) avec à l'écran une série de documents (issus de wikileaks mais aussi d'autres sources) et la re-création d'une partie de la conversation entre Chelsea Manning et Adrian Lamo ayant conduit à son arrestation. Elle finit par un court extrait de la vidéo "collateral murder".

Conférence/ Discussion "Dévoiler la «libre» politique" Robin Krier

Escape game jam gamelier / enigma associations

Fort de deux expériences réussies sur Paris, nous aimerions renouveler l'expérience "escape game jam". Nous vous proposons un atelier marathon de 2 jours et une journée de test/jeu.

Hack an NGO Everyone

Why ?

Imaginons que nous, hackers de toutes les couleurs, de tout les pays, fédérons nos efforts autour d'une bannière commune, une ONG. L'idée serait d'avoir un "Hacker Sans Frontières" dont l'objectif est la défense et la vulgarisation des droits du citoyen virtuel, et dont la profession de foi serait écrite par la communauté internationale.

What?

J'ai passé les précédents mois à tester différents éléments qui me portent à croire que c'est non seulement réalisable, mais urgent.

-> Les ONG ont besoin de nous. L'exemple le plus parlant est celui de la BDD donateurs. Le jour où elle se fait "poutrer", l'ONG peut littéralement fermer boutique.

-> Nous, communauté hacker, avons besoin d'écrire des "histoires positives" pour pouvoir toucher le grand public.

J'apprends à tailler la vigne avec la méthode champenoise Vincent Kaltenbronn

Un format court pour présenter rapidement la taille de la vigne en champagne, étape clé dans l'élaboration du célèbre vin effervescent !

L'entreprise démocratique Pierre-Yves DILLARD


Comment une telle organisation répond aux problématiques de l'entreprise et modifie la relation au travail:



- relation patrons salariés

- la flexibilité du travail,

- la motivation des salariés,

- les relations entre les personnes

- les relations avec les administrations et le droit du travail.



Comment une telle organisation est perçue par ses clients et partenaires



Comment une telle organisation peut-elle grandir ?

L'Internet of Things: Mon frigo passe plus de temps en ligne que moi ! Guillaume stephen

Notion d'internet of Things, avec des exemples de celui-ci.

Présentation de quelques exemples d'IoT "absurdes" ou allant "trop loin" ainsi que la notion de risques basiques, "évidents".

Explication du fonctionnement, avec démo à l'appui, de Shodan, et de son application possible dans le domaine de l'IoT, ainsi qu'un possible détournement de son sens premier.

Exemples de ce détournement dans l'actualité plus ou moins récente.

Exemples possibles de mitigations des risques énoncés préalablement.

La sécurité à tous les niveaux Christophe Villeneuve

La Sécurité... Oui mais à quel prix me direz-vous ?

La sécurité est toujours en courbe croissante et l’éventail des risques 2016 ne changera pas la donne.

Après un différent tour d'horizon de ce qu'il vous attend au niveau des menaces, nous verrons comment se protéger aujourd'hui, dans votre vie de tous les jours à travers les navigateurs (comme Firefox) et la réalisation de vos projets Web.

Par ailleurs, les solutions proposées vous éviteront d’avoir des surprises lors de la mise en ligne de votre projet et dans le futur.

Le RuralLab, où comment tenter d'installer un FabLab en milieu rural, à la barbare... Olivier Chambon aka Babozor

Le RuralLab a duré moins d'un an... une année pleine d'enseignement.

Au lieu de tenter de monter des dossiers de financements, j'ai décidé de monter presque tout seul un FabLab en milieu rural, à Néons sur Creuse dans l'Indre. Qu'est ce qu'on y faisait, quels outils, quel public... Pourquoi ça a foiré, tout plein d'enseignements à retirer de cette expérience, à partager avec le plus grand nombre (évidemment).

Marketing sensoriel et Neurmarketing Florence Suprin

Qu’est ce que le marketing sensoriel ?

  • Focus sur le marketing olfactif
  • Exemples & applications dans le commerce et la vie courante
  • Une hiérarchie des sens ?
  • Analyser les sens dans le temps : impact sur les ondes cérébrales
  • Un retour vers le commerce de proximité ?


Les plus :

  • Expérience interactive inconsciente avec le public
  • Démonstration interactive avec électroencéphalogramme (EEG)


Biographie des intervenants :

  • Florence Suprin est diplômée en Marketing et travaille pour un leader du marketing olfactif. Elle s’est intéressée au marketing sensoriel dès 2009 comme lien concret avec le consommateur et pour ses atouts face au développement d’Internet.
  • Renaud Lifchitz est un expert sécurité spécialisé dans les protocoles de communication sans fil et l’analyse de signaux. En tant que hacker, il s’intéresse aux différentes techniques de manipulation.

Pentesting : exemple avec la Brique Internet Petit, Philippe Langlois

Le projet est :

  • pour les pentesters volontaires et déjà compétents, d'avoir un sujet de test
  • pour les développeurs de la Brique Internet et de logiciel libre en général, d'améliorer la sécurité de leur application
  • pour les néophytes, de pratiquer le pentest sur le terrain

Merci de venir avec un ordinateur bootant sur les distributions Kali Linux ou BackTrack ou autre de votre choix.

D'autres sessions de pentesting sur d'autres projets libres pourraient être organisées dans le cours de l'année.

Projet de maraîchage collectif autogéré Didier Demorcy


Pas d’arrosage, très peu de mécanisation... ils travaillent "à la main"

dans la ligne d'une forme d'"agro-écologie bio-intensive"... si il faut

donner un nom à des pratiques encore et toujours en apprentissage.

Une autre chose - à leurs yeux très importante : ils cherchent également

à auto-produire leurs propres amendements en relation et en complicité

avec des fermiers alentours...



Mais au-delà du travail du sol, il y a le travail du collectif...

Qubes - le nouvel OS sécurisé pour hacktivistes Benjamin Sonntag

Radio Logiciel Gaël Musquet

La communauté de la radio logiciel est de plus en plus grande et diverse. Des projets et des appareils voient le jour entre deux éditions PSES. Cette conférence sera l'occasion de parler des nouveautés de l'année écoulée mais aussi de faire des démonstrations de cartes et périphériques radio divers.

Roulez à l'huile végétale Un casseur de grêve

SOGo Laurent Wargon

J'ai déployé le groupware SOGo (outil intégré de mails, calendriers et contacts partagés) pour mon organisation ; cette solution respecte une certaine étique de l'informatique et se positionne bien face aux autres solutions du marché.

Valeurs :

  • décentralisation (hébergement au sein de l'entreprise)
  • logiciel libre (sans version commerciale)
  • chiffrement de bout en bout
  • inter-opérabilité

Business :

  • délais
  • coût
  • qualité

Je présenterais la solution et un retour d'expérience sur le déploiement et l'accueil utilisateur.

Un gros camp hacker dans le sud de la France : who's in ? Fo0 et Marine

Les grands rassemblements font les belles communautés, ou presque.

Un événement qui serait autre chose que le CCCamp, en France, en été, permettrait de rassembler les communautés, de renouveler ces dynamiques associatives et militantes en France et en Europe.

Si l'occasion fait parfois le larron, ici c'est probablement le lieu qui permettra de rassembler une communauté vivante et créative.

Un lieu possible à côté de la plus grande mine à ciel ouvert qui a été réaménagée pour accueillir des événements importants (4000 personnes), des plateaux techniques prévus pour des concerts, un camping entre campagne et ancien passé industriel.


Tout est ouvert : le nom de l'event, les orgas qui portent, l'identité. Un champ de possibles immense !

Des financements publics à aller chercher, des bus à commander, plein de gens à faire manger, boire, dormir, des calculs de nombre de palettes de club maté à commander...

Autant dire de grosses tartines de fun à partager !

Avec toi ?

YAY ! Trackers ! Ced23

Ced23 utilise des trackers depuis 1991 pour faire de la composition de musique électronique avec une mutation raves et free parties.

Comment les trackers ont-ils contribué à l'évolution de la scène démo, puis de la musique électronique dans son ensemble ?

Sans prétention académique, une revue de créations par un amateur éclairé destinée à initier des vocations créatives.

Samedi 2 juillet 2016

Atelier impression 3D Equipe de la Médiathèque

Atelier Replicant Paul Kocialkowski

Les appareils mobiles, tels que les téléphones portables ou tablettes sont de plus en plus présent dans notre usage de l'informatique et sont particulièrement sujets aux questions de liberté et de vie privée/sécurité. Étant de véritables ordinateurs, il est possible d'y exécuter du logiciel libre, même si la situation est loin d'être parfaite.

Atelier Trackers Ced23, alban

BOOM TCHAK PICH WOBWOBWOB WEEEH BOM BOM CHI BOOM TCHAK KA SHEEEEEK BOOOOOM TCHAK PICH TCHAK BOM TCHIM BOOM TCHAK TA BOM WOOOOBWOBWOB PISSSSH WOBWOBWOWWOWWOBWOOOOOOSH TJIIIIM WAP WAP WAP TA BABA TA BA TA BA TCHAMMM

Atelier Wikidata Ash_Crow et Harmonia_Amanda

Cryptoparty / Café Vie Privée / Chiffrofête : Qui ? Quoi ? Comment ? Où ? Pourquoi ? Collectif CVP

Les cafés vie privée sont régulièrement désorganisés par un collectif de bénévoles. Café vie privée / Chiffrofête / Cryptoparty, plusieurs termes pour une seule action, laquelle ? De quoi s'agit-il exactement ? Qu'y fait-on ? Comment ça se passe ? Pour quel public ? Que se passe-t-il en région?

Dessine avec des robots Equipe de la Médiathèque

Développer un contrat/programme sur Ethereum Stéphane Bortzmeyer

Au moment de PSESHSF, il y aura un an que le premier bloc officiel de la chaîne de blocs Ethereum aura été généré.

Contrairement à la plupart des chaînes de blocs, Ethereum ne stocke pas que des données mais aussi des programmes, exécutés par tous les nœuds. D'une certaine façon, Ethereum est donc un ordinateur réparti, pas un simple espace de stockage.

Nous montrerons comment en écrire (et déboguer !) un de ces programmes. Et nous discuterons de quelques pièges comme la validation des programmes à qui on envoie son cryptoargent.

Encore une conférence de cyberterroristes Cyberterroristes autoradicalisés sur internet

Escape game jam gamelier / enigma associations

Fort de deux expériences réussies sur Paris, nous aimerions renouveler l'expérience "escape game jam". Nous vous proposons un atelier marathon de 2 jours et une journée de test/jeu.

Gérer ses flux de façon communautaire Sébastien Dufromentel

Cette conférence a pour but de présenter les travaux que j'effectue dans le cadre de ma thèse, portant sur un système Publish/Subscribe distribué.

Le principe est de mettre en place une organisation basée sur les relations mathématiques entre les requêtes, réunissant les participants ayant des intérêts similaires au sein de communautés dans lesquelles ils peuvent travailler en collaboration.

Je décrirai le mode de fonctionnement que nous avons mis au point et les avantages qui y sont liés, par rapport à d'autres systèmes pré-existants.

Toutefois, notre proposition, quoique prouvée expérimentalement, reste à mettre en place en situation réelle ? : et si la communauté du libre se chargeait de prendre les choses en main à ce niveau ??


Hacker la science, de 7 à 77 ans HotShot

Le domaine scientifique semble n'avoir encore jamais été aussi orienté tous publics : données et revues ouvertes, vulgarisation en ligne ou sur papier, événements festifs... Dans la lignée de Aaron Swartz et de Sci-Hub, des voix s'élèvent contre les obstacles mis à l'élaboration et à la diffusion des connaissances scientifiques. Le citoyen intéressé peut pourtant dépasser son statut de simple «consomm'acteur» et contribuer à sa façon, pour redonner ses lettres de noblesse à l'amateurisme, dans les limites de la loi (ou pas).

Ideasbox, KoomBooks : des Pirates box sous Stéroïdes Bibliothèques Sans Frontières

Informatique et Droit : quelles politiques seraient justes ? Richard Stallman

Présentation des politiques proposées pour la liberté dans l'informatique, spécifiquement pour promouvoir le logiciel libre dans l'État et dans l'éducation, et pour limiter le flicage systématique du public ou par l'État ou par les entités privées.

Inventons un nouveau paradigme de la recherche et de l'innovation Le Blouch Hervé

Aujourd'hui, avec le réseau des réseaux nous pouvons nous affranchir des nombreuses contraintes (géographiques, rentabilité, élitisme, ..) de l'ancien paradigme de la recherche et l'innovation.

Ce projet cherche à créer un outil pour fédérer la somme de connaissances, de créativité et d'intelligence de chacun(et surtout des futures générations !) afin de générer collaborativement des idées originales et innovantes (appelées ingénies, sorte de brevets mais libres) et permettre une accélération du progrès pour le bien commun.

Cette conférence vous présente le projet libreidea.org qui est transverse et par conséquent tous domaines. Toutefois, il se limite à fournir des ingénies (idées détaillées) et à permettre aux entrepreneurs de se fédérer autour.

Le coeur du système : problématique > ingénie > projet, le système de collecte, de navigation, de collaboration, d'outil d'aide à la décision, et pour finir, les stratégies originales actuelles pour faire de ce projet un spécialiste des idées.

Keep talking and nobody explodes Equipe de la Médiathèque

L'ergonomie, indispensable à l'adoption massive du libre m4dz (Matthias Dugué) / Luc Chaffard

Une informatique libre est synonyme d’une société libre. Une adoption massive est nécessaire afin d’atteindre cet objectif.

Afin d’y arriver, une interface utilisateur facile d'approche et ergonomique, construite avec le support de ses utilisateurs, est la clé.

En partant de l'approche développée par une équipe de libristes, Cozy Cloud, nous verrons comment écouter ses utilisateurs et les impliquer dans les étapes stratégiques du projet, du support au design en passant par le développement : les mains dans le cambouis, laissez vos utilisateurs hacker vos interfaces.

L'ergonomie, indispensable à l'adoption massive du libre m4dz (Matthias Dugué) / Luc Chaffard

Une informatique libre est synonyme d’une société libre. Une adoption massive est nécessaire afin d’atteindre cet objectif.

Afin d’y arriver, une interface utilisateur facile d'approche et ergonomique, construite avec le support de ses utilisateurs, est la clé.

En partant de l'approche développée par une équipe de libristes, Cozy Cloud, nous verrons comment écouter ses utilisateurs et les impliquer dans les étapes stratégiques du projet, du support au design en passant par le développement : les mains dans le cambouis, laissez vos utilisateurs hacker vos interfaces.

La gouvernance sur la blockchain Alexandre

La pirate : une bière libre et Open-Source Nicolas - Tesla

La bière Seeraiwer est née de la rencontre de pirates strasbourgeois et de Franck et Imène, brasseurs artisanaux à Niederhausbergen (à vos souhaits).

Nous aimons la bière, ils en font. Et quand on s'associe pour créer la première bière alsacienne libre, qui plus est excellente, on ne peut qu'avoir envie de la partager.

Genèse du projet, recette et dégustation.

Vous n'aurez qu'une envie : la faire découvrir à d'autres.

Avis aux brasseurs amateurs : on vous attend ;)

Le château de Mme de Pompadour bloc par bloc Equipe de la Médiathèque

Minetest, détournons le bac à sable ! Frédéric Véron

Minetest est un jeux en réseau de type « bac à sable » (c'est-à-dire ressemblant au célèbre Minecraft) que nous détournons pédagogiquement.

Déjà plus d'un an que nous utilisons en classe le jeu collaboratif « Minetest » avec les élèves dans le cadre du projet « mon collège avec Minetest ». Initialement un simple jeu en réseau, nous le détournons de son rôle initial (c'est le « serious gaming ») pour en faire un outil pédagogique. Et ce sont plus de 200 élèves qui participent (ou ont participé) au projet !

Création d'une ville entière et des interactions biologiques et géologiques sont au programme (chaînes et réseau alimentaires, cycles de vie, saisons, sédimentologie, volcanologie... mais aussi programmation... sont autant de thèmes qu'il est possible d'aborder).

Nommer et Représenter les Choses Lucien

Open Street map, la carto libre Marc Sibert

Les données carto, à qui appartiennent-t-elles?

Pourquoi c'est dérangeant que les données sur le territoire appartiennent à des entreprises privées (liberté, politique, humanitaires) ?

État de la carto d'openstreetmap

Humanitarian openstreetmap team

Comment cartographier ?

Que cartographier ?

Oyat - plateforme d'organisation coopérative Mindiell

Il existe aujourd'hui une multitude d'outils plus ou moins libres, et plus ou moins pratiques à utiliser.

Oyat est un projet libre d’organisation coopérative structurée de manière organique. Le groupe décide des outils qu'il souhaite utiliser et comment. Grâce à un fonctionnement horizontal et coopératif, l'effort de chacun profite à tous.

De part sa vision acentrée, chaque organisation peut monter sa propre instance qui fait alors partie intégrante du tout et chacun peut migrer ses données vers une autre instance à tout moment.

Remise des Bullshit Bingo d'Or 2016 Emmanuelle Macro et Alain Manc

Replicant : appareils mobiles, logiciels libres et vie privée Paul Kocialkowski

Cet exposé présentera Replicant dans le cadre de l'initiative visant à libérer les appareils mobiles.

En premier lieu, les problèmes majeurs liés à la liberté sur ces appareils seront abordés. Il s'agira de détailler la situation pour chaque composant et à chaque niveau, en proposant ainsi un aperçu complet. Ainsi, de nombreuses considérations sur différents aspects seront présentées, allant de la liberté du matériel jusqu'au système d'exploitation, en passer par les micrologiciels.

Après avoir dressé un bilan de la situation, les remédiations possibles à plus ou moins court terme seront présentées. C'est dans ce cadre que s'inscrit le projet Replicant, distribution entièrement libre d'Android pour plusieurs appareils, un système mobile libre mettant l'accent sur la liberté et la vie privée/sécurité.

L'état du projet ainsi que les différents challenges et objectifs futurs seront ainsi présentés.

Sierra Delta Radio Les portes logiques (Laure, emoc)

Mix à quatre mains de flux radio-amateurs captés en temps réel en utilisant des tuners radios logiciels ( http://websdr.org ). On mixe des communications radio-amateurs, du morse, des radios AM du monde entier, des flux de données transformés en audio et diverses objets non identifiés captés sur les fréquences (pulsations, drones, etc.)

Vers un design libre Christophe ANDRE

Tous les objets que nous développons font l’objet d’une documentation qui est diffusée librement pour que d’autres personnes puissent se l’approprier. Nous faisons le pari de créer d’autres modes de production basés sur l’entraide, la collaboration et la libre circulation des connaissances.

Nous avons théorisé sur les nouveaux enjeux sociétaux que sous-tend cette pratique et nous diffusons ces recherches sous la forme de conférences ou de publications.

Le manifeste est accessible en vidéo ou sous format texte, plus concis.

L'entraide vaincra !

Vers un web decentralisé ? Pierre-Louis

1/ Démonstration des techniques de diffusions de contenu décentralisé récentes (zeronet, ipfs, bittorrent Maelstrom). Comparaison technique des solutions.

2/ Chunks (ma solution) - Qu'est-ce qui marche/ne marche pas. Limitations (théoriques, plateforme, adoption)

3/ WebRTC - présentation (historique/technique/sécurité). Quelques POC (offload, sites web éphémères, webtorrent). Qu'est-ce qui marche, que veulent les utilisateurs, et qui sont les acteurs de ce marché ?

WildBits rep

Live audio/vidéo (Puredata/gem) à tendance boomboom qui clignote.

Free software, free party.

Dimanche 3 juillet 2016

ARTHACKING : de la prise en compte des conditions matérielles de production des œuvres dans le processus de subversion artistique Cécile Cée

L’art serait hacker par essence : pour preuve, dans le présent appel à participation, la rubrique « art » ne suggère aucune question, mais invite à soumettre des œuvres.

On le sait, la rebel attitude est vendeuse, et la position d’artiste engagé aide davantage à faire monter sa cote qu’elle ne met en danger. Il y a des questions qui fâchent. Qui finance l’art ? dans quel but ? avec quels arguments ?

Du marché de l’art aux Creative Commons en passant par la question des droits des artistes et des droits culturels, cette conférence, à partir d’analyse de cas concrets, se propose de sortir d’une attitude naïve et béate face aux postures artistiques, pour penser les conditions de possibilité d’un art proprement irrécupérable.

Où l’artiste apparaît comme la figure même des contradictions de notre époque.

Atelier impression 3D Equipe de la Médiathèque

Biologie et bio-idéologie(s) : esprit hacker, es-tu là? Emmanuel Ferrand

Une contribution au format conférence (flexible) + débat, aux frontières des thématiques agriculture, écologie, bullshit bingo, art/science, théorie du hack.

Le vivant est présenté comme la nouvelle frontière scientifique et le nouvel horizon économique. Le milieu hacker s'en est d'ailleurs emparé, de différentes manières, parfois antagonistes. Je voudrais mettre en lumière (et proposer au débat) certains des enjeux idéologiques sous-jacents à ces différentes approches du vivant, aussi bien du coté des start-up positivistes que du coté des hackers, voire même jusque du coté néoluddite / décroissant.

C'est pas moi, c'est la voiture ! Charles Simon

Un avocat fait une présentation, donc il y aura beaucoup de notamment.

Il y aura aussi beaucoup de personnes dont on va discuter la responsabilité (surtout si elles sont solvables !).

Notamment : les constructeurs de voitures autonomes (parce que si la voiture a agressé le platane, c'est qu'elle était mal conçue) ; les auteurs des logiciels embarqués (parce que si la voiture a agressé le platane, c'est que le logiciel lui a dit de le faire) ; les propriétaires des cartes routières utilisées par les logiciels (parce que si la voiture a agressé le platane, c'est que d'après la carte il était pas là) et, éventuellement, la ou les personnes dans la voiture (parce qu'après tout elles sont peut-être assurées et que leurs assurances aussi elles sont solvables).

Cloisonner pour mieux partager Wilfried OLLIVIER

Du premier chroot implémenté par BSD à runc, la riche histoire des conteneurs propose des réponses aux problématiques liées à la distribution et au partage des ressources. La conférence retrace l'histoire des conteneurs sous GNU/Linux. Celle-ci commence en 1979 avec les premières versions du chroot proposé par BSD. Depuis, un panel de solutions existent afin de répondre aux problèmes complexes d'isolation, de partage et de distribution des ressources.

Axé sur les faits, la conférence explique de manière détaillée l'implications des différents acteurs et les conséquences des choix qui construisent l'histoire des conteneurs.

Elle décrit particulièrement les changements récents (~2005), initiés par Google avec les cgroups et les volontés communes d'harmonisation des technologies au sein de la mainline du kernel Linux.

Comment Twitter reflète les sentiments d'une population en état de choc ? Mathieu (matael) Gaborit

Les réseaux sociaux permettent aujourd'hui à chacun de réagir publiquement, à chaud, à une actualité.

Avoir accès aux états d'esprit à un instant donné ouvre la voie à l'analyse de la dynamique sociale suite à un évènement majeur telles que les attaques de Paris.

Les échanges en ligne intéressent la sociologie, comme en témoignent des recherches récentes (quota_atypique et d'autres) ; nous nous proposons

de mettre en œuvre des analyses semi-automatisée (quantitatives & statistiques, qualitatives, classifications, etc.).

Par ailleurs, la présence en ligne d'acteurs médiatiques (médias traditionnels & classe politique) permet d'étudier la relation de causalité entre annonce publique et réaction de la population. Au-delà de son aspect technique, ce projet questionne ainsi le rapport entre réseaux sociaux et vie en société, revêtant une dimension citoyenne supplémentaire.

Data must flow ou l'âge d'or des leaks Datapulte/Will co-fondateur de GoLeaks

Considérer le journalisme comme un quatrième pouvoir est une chose relativement commune malgré une baisse significative de la confiance des

citoyens dans les médias mainstream. Ce métier subit ces dernières années des mutations profondes dans le traitement de l'information.

  • Quelles sont les causes et les conséquences de ces changements ?
  • Comment appréhender en tant que citoyen informé ce type d'information ?
  • Full disclosure sur les documents leakés ou au contraire, maîtrise de l'agenda des révélations ? Deux stratégies ayant des impacts sensiblement différents.

En bref, une réflexion analytique basée sur l'histoire récente des leaks saupoudrée d'un zeste de prospective médiatique.

De l’importance de l’éducation populaire au numérique Genma

L’Informatique et Internet sont partout dans nos vies quotidiennes. Il me semble important que le grand public, tout à chacun soit à même de s’approprier les connaissances nécessaires et suffisantes pour comprendre ces outils qui changent les fondements mêmes de notre société, dans notre accès à l’information, aux connaissances, au partage, à la communication... Comment communiquer vers ce public, comment faire de l’éducation populaire au numérique ?

Débat autour du Community Organizing Benoît Raio, membres de l'Alliance Citoyenne

Aux Etats-Unis, les organisations de “Community Organizing” sont tellement vastes et puissantes qu’elles sont aujourd’hui capables de lutter sur des enjeux aussi cruciaux que le salaire minimum. Derrière la révolte des salariés des “fast foods”, dont on a parfois entendu parler en France, se cache l’une des plus grandes opérations de “Community Organizing” de l’histoire des Etats-Unis. Mobiliser plus de 200 000 Américains pour améliorer le sort des travailleurs précaires en imposant un salaire minimum à 15 dollars…

Sihame et Laetitia, deux militantes à peine trentenaires, ont vite saisi que ni l’engagement politique classique ni le monde associatif ne leur permettraient de réellement changer la donne sur les combats qui les animent : la lutte contre les discriminations et la prévention de la délinquance juvénile. Pour obtenir des résultats, les deux jeunes femmes sont devenues les adeptes d’une méthode inventée outre-Atlantique : le Community Organizing.

Déontologeek : Dans quels cas l'e-vote nous brise les urnes? Pierre Muller et Hervé Suaudeau

Nous tenterons de répondre à la question en identifiant de quoi le vote électronique est-il le nom, quels exemples techniques peuvent nous éclairer et quelles conséquences déontologiques nous pouvons en tirer.

Dessine avec des robots Equipe de la Médiathèque

Entendu au Garage Adrienne Charmet

Pour La Quadrature du Net l'année 2015-2016 a été marquée, comme la précédente malheureusement, par les questions liées à la surveillance et à l'état d'urgence. Mais il n'y a pas que cela !

Entre la fin des négociations sur la neutralité du Net ou les données personnelles en Europe, l'état d'urgence et les lois antiterroristes en France, le projet de loi Numérique et les recours des Exégètes amateurs, il est bien difficile parfois de comprendre où va La Quadrature du Net et ce qu'elle fait.

Cette conférence se propose donc d'être un retour sur un an d'activités et de réflexions à La Quadrature du Net, et une ouverture sur ses nouvelles orientations stratégiques.

Il était une fois l'Internet Compagnie 13R3P

Il était une fois… un monde merveilleux que l’on appelait l’Internet.

Data, porteuse de colis, menait une existence tranquille. Elle livrait inlassablement des paquets de données à travers les câbles de son univers.

Un jour, à la faveur d’une coupure d’électricité, elle comprit que ces paquets renfermaient un grand secret. Elle décida alors de partir dans une quête à travers l’Internet pour découvrir les clés de ce mystère.

Keep talking and nobody explodes Equipe de la Médiathèque

Le château de Mme de Pompadour bloc par bloc Equipe de la Médiathèque

Le Syndicat d'Initiatives Marion Leclair et Alexandre Korber

Le Syndicat d'Initiatives prend sa source à la fois dans le mouvement Hacker, dans le syndicalisme défendant les travailleurs (CGT, SUD, Solidaires...) et dans un socialisme utopique décrit en partie par William Morris dans "News From Nowhere" en 1890.

Le Syndicat d'Initiatives est une invitation à nous projeter dans un futur proche où de simples discussions entre amis peuvent transformer notre monde présent.

Une présentation de l'auteur, l'artisan, le militant, le poète William Morris nous incitera à jouer avec nos pulsions utopiques.




Loi Renseignement : un an après, quel bilan ? Exégètes amateurs

Projection du film "Organisez-vous" Benoît Raio

Aux Etats-Unis, les organisations de “Community Organizing” sont tellement vastes et puissantes qu’elles sont aujourd’hui capables de lutter sur des enjeux aussi cruciaux que le salaire minimum. Derrière la révolte des salariés des “fast foods”, dont on a parfois entendu parler en France, se cache l’une des plus grandes opérations de “Community Organizing” de l’histoire des Etats-Unis. Mobiliser plus de 200 000 Américains pour améliorer le sort des travailleurs précaires en imposant un salaire minimum à 15 dollars…

Sihame et Laetitia, deux militantes à peine trentenaires, ont vite saisi que ni l’engagement politique classique ni le monde associatif ne leur permettraient de réellement changer la donne sur les combats qui les animent : la lutte contre les discriminations et la prévention de la délinquance juvénile. Pour obtenir des résultats, les deux jeunes femmes sont devenues les adeptes d’une méthode inventée outre-Atlantique : le Community Organizing.

Projection du film "Travailler en Micro-osmos" Claire jeandroz

Ecriture et réalisation : Claire Jeandroz et Carine Mandere

Images : François Engrand

Son : Olivier Charre

Montage : Claire Jeandroz et Frédéric Vermeersch

Production : Anne Bruneau

Une coproduction La Fabrique / Pictanovo avec l'aide de la Région Nord Pas de Calais et le soutien du CLAP et de la Mission Locale de Lille, de la Mutualité Française, des Films des Deux Mains et des 67 coproducteurs de Mymoneyhelp.fr

Projet Signothèque l'association Arboré'Sign

Contribuer pour créer et faire progresser l'accessibilité : La signothèque vise à encourager la créativité

Les domaines d'applications sont variés, ajouter des dessins signés permettent de rendre accessibles : des supports pédagogiques, des jeux de société, des jeux vidéo, des livres, des applications, des sites, des affiches de bar, de festivals.

Tout est permis : pourquoi pas des signes à la boulangerie du coin, chez le coiffeur, la création de supports papier de communication interne à l'entreprise pour aider à l'intégration des collègues sourds, etc...

Salaire à vie pour tous ? gwenaëla

  • Histoire de la sécurité sociale depuis 1945.
  • La définition des communs, selon Benjamin Coriat.
  • Voir la sécurité sociale à la lumière des communs : Notre trésor, un commun national qui n'est jamais décrit comme tel, la sécurité sociale : des cotisations gérées par les travailleurs eux-mêmes, avec lesquelles nous nous sommes payé notre système de santé : hôpitaux, des patients solvabilisés pour les soignants libéraux... Un secteur pro entier fonctionnant sans financement bancaire.
  • Comment étendre cette idée à d'autres secteurs de la société : le salaire à vie selon Bernard Friot.
  • Comparer le salaire à vie avec le revenu de base et ses multiples variantes plus ou moins piégées.

Le salaire à vie, levier d'une révolution des producteurs ?

t.v. recuts (recadrage = appropriation) café-causerie

J'aimerai parler de l'appropriation artistique (samples, collages, recadrages...) dans les pratiques contemporaines et des frictions que cela engendre avec les lois (féodales) du droit d'auteur.

Parler aussi d'autodéfense contre un flux tendu de néant qui paralyse nos capacités de tri et de rangement... et finir avec un peu de chance par aborder le principe de "fair use" (usage équitable) car nous ne sommes pas (que) des sauvages...